tôa tôaaaaa mon troll… (feat elli medeiros)

9586b66919d54cbea2ab3fdfb8024d1dd9dc88e9_m

troll, trolling, troller. trop laid.

tôa tôaaa mon toi…

Tu es souvent par ici. Jamais quand ça discute « intelligent ». Juste quand tu veux balancer 140 caractères hors sujet.

Tu es un bonheur. Juste parce que tu es là. Juste parce que j’ai touché, là. Là, où t’es con.

Tu arrives sans prévenir. C’est ta marque. Dans la discussion, tranquille, avec quelqu’un que je connais pas. Mais avec qui j’échange. Depuis longtemps. Et puis Paf. Tu pollues.

Mais tu n’es pas l’ami qui passe, juste un inconnu qui se mêle à la discussion. Comme le mec qui t’adresse la parole, là, dehors, quand tu fumes ta clope à la terrasse du bistrot où tu es avec tes potes.

salaud va.

Mais je t’aime. Si. Parce que, malgré tout, cela signifie une audience. Même pourrie. Même hors sujet. On sourit, on prend un air dubitatif, voire choqué. Limite, je rigole. Tellement tu es à côté de la plaque. Le principe du troll.

#TuAsVraimentRienCapté

Comme tout le monde, je me demande comment tu es arrivé là. En fait, tu agis comme un bot. Mais ça, tu le sais pas. Tu es né comme ça. Né dans une cave sans Wifi, avec une 3G limitée et un cerveau associé. Allégorie de la caverne.

Bon. Soyons clairs.

Tu es celui qui parle de victoire du capitalisme quand des milliers d’hommes sont morts pour nos libertés.

Tu es celui qui parle de religion quand les humains prouvent qu’ils peuvent s’aimer.

Tu es celui qui parle de gauchiasse quand on te parle amour de son prochain.

Tu es celui qui parle pitié quand tu parles de couples « différents ».

Tu es celui qui parle déviance quand je te parle d’homosexualité.

Tu es… hors sujet. HS.

Tu ne vis pas dans le même monde que moi. Mais tu n’existes que parce que je suis là. Sans moi, tu n’existerais pas. Ben non. Désolé de te l’apprendre.

Tu m’as amusé un moment. Très court. Et puis après…tu m’as fatigué. Très vite… Je t’ai éliminé. Comme tout inconnu des réseaux sociaux. Ou presque.

Bref.

Cher troll, je te conchie. Tu n’es vraiment pas dans le même monde que moi. Ni de personne. Juste que tu es dans mon espace temps. Ce qui est déjà pas mal selon Einstein  😉

Mais dans la déformation de l’espace temps (ondes de gravité toussa… ), tu es vraiment hors de ma période. Donc Restes-y.

Et fasses que Pharos reste loin de toi 😉

Bien le bonjour chez toi

Gloire et prospérité.

Sinon, je te pète la gueule.

A 140km/h.

Avec une chaise.(ou une pelle)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “tôa tôaaaaa mon troll… (feat elli medeiros)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s